Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Domus, règles spéciales d'architectures

    EN COURS D'ECRITURE
    NE PAS LIRE 

    399b2466563495ffe2431883c3ca1d7f.gifJe propose de lire avec vous les plans que j'ai réunis de la maison antique dite Villa-Massage, récupérer ça et là tout au long de ma carrière par ma pratique et ce que j'en sais. Je l'ai déroulé sur ma table d'architecte d'appreneur, armé de punaises et d'un bloc-note pour y marquer mes obcervations, voilà pour la méthode.

    Le massage est donc une grande maison construite depuis des milliers d'années et l'on voudrait nous faire croire que cette vénérable bâtisse ne se compose que de deux portes, la thérapeutique et la relaxante mais pas de fenêtres. Construite sur le monde, elle ne se fendrait aucune ouverture cardinale. Les autres sciences, philosophies, mouvements de pensée, glisserait sur un toi hermétique à tout apport. Chaque appartement de massage serait construit autour d'un patio-philosophique composé de ses signifiants culturels qui s'ouvrirait sur des cieux peints et différenciés mais seraient dénués de ciels communs. La Philosophie avec un grand P serait sa matrice originelle sans qu'il puisse être possible d'en savoir davantage.
    Seulement n'importe quel géographe du massage a le devoir de s'interroger sur les procédés d'irrigation de ses jardins somptueux et millénaires. D'où prennent-ils leur eau, quelles sources, d'où partent-elles et que charrient ses courants ? La philosophie constitutive des ces massages se suffirait donc à elle-même et ne ferait montre d'aucune dégénérescence ? Le massage serait donc une sorte de Symbiote que l'on aurait dans le ventre, qui pourrait vivre mille ans et se passerait de génération en génération à la suite d'une cérémonie issue de rites l'alchimiques.

    On ne peut pas se satisfaire biensur de ces côtes vaticanes que ces plans nous livrent parcimonieusement. Son architecture est autrement plus complexe et en tout cas autant que l'homme est tenté de comprendre ce pan de lui-même. Alors non, pas de grands dessins qui nous dépasseraient mais une abondance de prises de vues aussi belles les unes que les autres, c'est ce que je vais tenter de vous présenter ici.

    Ces jardins pleins de roses et d'eau ruisselantes sont en partie réels pour ceux qui savent les voire et en sont les jardiniers au quotidien. Se promener dans ces allées parfumées que bercent les chants anciens qui les ont taillé à la seule force de leur souffle, suffit à faire tomber à genou n'importe quel esthète et justement, c'est au sol que cela se passe.

    A développer
    Risque d'un massage domestique, asséché, algerbrosé.