Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Cours n°2 La prostitution

    9fb6d0f5703b619ec005e1a45fc9dcbc.jpgOn s'imagine souvent à ne pas vouloir trop y réfléchir que se prostituer est forcément aller "faire le trottoir", le soir, avec des habits équivoques en appliquant un barème de passes... En effet c'est la forme la plus connue parce que la plus visible mais elle est loin d'être la seule. A cette image stéréotypée, commode pour tout le monde mais faussée, le massage n'est pas un ange autant qu'il soit d'ailleurs nécessaire d'en modeler un. Nous connaissons tous le massage thaïlandais qui comme tout le monde le sait est un massage du pénis, le massage français une technique encore plus évoluée pour toutes les formes de sexualité, sans oublier tous les autres qui sont des modes de masturbation diverses... C'est malheureusement l'image que certaines dérives ont pu donner du massage par amalgame. Il n'est pas question ici de se signer d'horreur en déplorant ces débordements ou de conspuer les professionnels du sexe, mais plus de mettre en garde pour que, de concession en concession, vous ne finissiez pas par en devenir un ou une, l'air de rien... (L'application spontanée du verbe finissiez  dans cette phrase m'a fait sourire lorsque je l'ai relu, mais j'ai pris le parti de la conserver, tant elle illustre cette hiérarchie des professions, comme si ce serait moins honorable que de devenir banquier ou assureur). L'objectif de ce cours est la mise en garde contre ces évidences qui n'en sont pas et anéantissent le massage autant que les gens qui le pratiquent.

    "Est-ce que votre massage est sensuel ?", "...et c'est un massage complet" ? sont des phrases récurrentes d'origine essentiellement masculine qui marquent le peu de connaissance que le "français type" a du massage et de ses finalités. Accessoirement, mais c'est une incidente majeure, ce type de question est déjà de la sexualité et derrière les atours sémantiques, derrière la forme se trouve le fond, "êtes-vous un prostitué ?".
    Alors que dit la loi ?
    Et bien rien sur ce sujet pour l'instant ce qui est déjà trop, tant elle ne reste pas inactive sur d'autres touchant à la sexualité ce que déplorait déjà Foucault dans les années 1975. Depuis les choses ne ce sont pas arrangées faisant de la France un des pays les plus répressif d'Europe à l'inverse des gens qui sont de plus en plus libéraux. Dès lors que vous êtes seul à pratiquer, ça ne pose aucun problème légal si ça ne s'apparente pas à du racolage, sous réserve de discrétions pour ne pas choquer les voisins en ouvrant votre porte à un client, et mises en garde sur votre site destinées aux mineurs. Donc, vous êtes masseur ou masseuse, pas de tenues chaudes ni de photos érotiques sur votre site sans avertir par un message, du caractère choquant de celles-ci. Mais attention... Si vous pratiquez à deux, si vous vous prêtez un local ou êtes tout simplement en couple, cela s'apparente à du proxénétisme et vous risquez gros, vous, collègue et conjoint(e) même si vous avez rien à vous reprocher si tenté d'ailleurs que ce type de pratique soit de nature à essuyer quelques reproches que ce soit qui ne deviennent pas spontanément des jugements de valeur.

    Ma position personnelle est que tout assujettissement par autrui pose le problème de la véracité même du consentement. Je vous invite à lire Tantrique et massage français.
    Bien des masseurs non déclarés, mal installés, sans réelle formation en massage vous expliquent que pour vivre ils n'ont pas le choix et que c'est le seul moyen de fidéliser leur clientèle. Si le massage est un mimodrame sans cesse rejouer de la tentative de rejoindre l'autre dans une communion des corps, la prostitution de survie est un autre mimodrame véhiculant une misère silencieuse qui est un mythe en France, en tout cas pour les gens en situation régulière... La pauvreté devient plus une sorte d'extrême fantasmé qui permet de se justifier à bon compte au-près des autres, que la juste lecture d'une situation sociale effective. La récurrence des massages corrélés à de la sexualité de base permet des conforts de vie loin des images réelles de la misère.
    Pour travailler et surtout selon les conditions dans lesquelles vous exercez, la prostitution n'est pas obligée, mais il ne suffit pas d'avoir un bon toucher ou de masser depuis longtemps pour être un bon masseur. Quand on voit la qualité des massages de certains, l'absence de formation et des environnements dans lesquelles ils se déroulent pour soixante euros, il ne faut pas s'étonner que les clients demandent autre chose...

    Les libertés que vous prenez avec vos clients conditionneront votre avenir et votre réputation.
    Autoriser toutes gestuelles habituellement réservées à la sexualité, ou chargée de symbolisme sexuel en votre présence, ou l'organiser, équivaut à de la prostitution. La frontière entre massage relaxant et cette gestuelle intussusceptionnée a l'exacte épaisseur de votre passion pour le massage. Soit il est une mécanique de métier que vous vous appliquez à perfectionner en vous concentrant sur la seule écoute des corps et de ses rendus, soit il est l'organisation de préliminaires de luxes pour combler un vide sexuel mais il ne peut pas être les deux.
    Vous serez amené à masser des personnes qui correspondront obligatoirement à ce que vous adoreriez trouver chez l'autre et il se trouvera que les manifestations de leur plaisir seront sans ambiguïtés, pourtant vous avez ni plus ni moins que l'obligation de rester dans le contrat initial. C'est ce qui distingue le professionnel de l'amateur.
    Que vous vous revoyez par la suite, que vous rejouiez le même massage à des fins sexuelles ne pose pas de problème, à ce massage comme à votre profession, tant la situation aura changé, mais un vrai massage exige le non mélange des genres. Le massage Tantrique lui-même le codifie considérablement plus que l'occident ne veut bien l'admettre lorsqu'il s'agit, coûte que coûte, de satisfaire à des pulsions sexuelles.
    Il ne s'agit pas de moralisme, les libertés sexuelles d'aujourd'hui sont avant tout des libertés qui nous appartiennent mais vous devez, par vous-même, vous demander quel accomplissement vous poursuivez, et si dans la légèreté de ces finissions votre passion pour l'humain croît.

    Quels conseils pour gérer les situations délicates
    Les désirs de contacts avec le masseur ou la masseuse sont fréquemment posés par la clientèle est sont en parties fondés selon moi. C'est à chaque praticien de définir sa politique. Moi je spécifie que les zones couvertes du masseurs ne sont pas accessibles et donc pas touchables. Par contre, et c'est là une approche très moderne et apprécié de la clientèle, j'organise des cours-échange qui lui permettent d'accéder à un corps sachant que c'est exactement ce qu'elle est venue chercher chez moi en me payant, pour accéder au sien. Il est donc naturel que l'inverse soit rendu possible et rétribué. Cela fera l'objet d'un cours spécifique.
    Ne laissez pas un geste non conforme évoluer, plus il se rapprochera de votre intimité ou même de la sienne, plus il se gorgera de sexualité avec une régression inversement proportionnelle à l'optique du massage.

    1. "Pendant le massage vous n'avez pas accès aux zones couvertes du masseur"
      C'est clair et concis
      Si vous ne voulez pas être touché, lorsque la personne s'allonge
    2. "Garder les bras le long du corps et les doigts ouverts ça limite les tensions"
      S'il va trop loin dans une gestuelle que vous aurez laissé filer
    3. "Ne rentrez pas dans la sexualité"
      Ou bien "Relaxez-vous, gardez les bras le long du corps".

    Au final, intégrez bien qu'avoir un rapport sexuel avec un client est un acte prostitutif, "sans gravité", mais prostitutif quand même. La gravité se situe dans la multiplication de ces rapports. Que vous ne tarifiez pas cette évolution dans la prestation ne change rien au fait que, du contrat professionnel vous êtes passé à une relationnelle intime dont la rétribution, pour le seul massage, reste une prestation supplémentaire accordée sur discrimination. En effet, accorder à l'un ce que vous refuserez aux autres engage le choix et le choix est, de par sa nature même, discriminant. Le fait de poser cette évolution comme la tentative de fidéliser sa clientèle est la preuve flagrante que vous n'êtes pas sûr de la qualité de votre massage et la prostitution est là clairement caractérisée. Un bon masseur, certain de ses atouts n'exceptera pas d'être à ce point objétisé. La seule façon d'éviter cet imbroglio est d'offrir votre prestation, ce qui vous place dans la situation d'avoir non seulement travaillé le temps convenu, satisfait aux dérives souhaitées, (rarement conformes aux attentes qui vous a fait renoncer à vos principes habituels) mais vous perdez en plus votre cachet. Nul n'est besoin de vous dire que la prochaine fois la personne vous demandera de lui resservir ce même banquet de prince dont vous n'aurez été que le laquet.

    Le fléau de votre balance ne sera jamais immobile tant que vous travaillerez et il sera inlassablement amené à chercher, jour après jour, le juste équilibre entre argent et massage. Si le premier prime sur le second, alors l'esprit laminant de la prostitution fera son oeuvre tant il est certain que sa facilité gomme toute tentative d'améliorer sa technique, d'aller dans l'affinage des gestes, dans la prise de sens qui font d'un massage un bon massage ou, l'instrument de sexualités inabouties dont l'argent est le seul horizon. Si la systématique des pratiques formalise la corruption, les exceptions n'en sont pas pour autant dénuée et doivent faire l'objet d'une réflexion de fond. Cela semble très chrétien dans l'approche, on n'échappe sans doute pas à sa culture, mais l'athée que suis pense que la République et/ou les citoyens qui la composent, sont à-même d'employer les moyens nécessaires à une fin qui soit conforme à ses objectifs de respect.

    Les sophistes
    D'aucuns vous expliqueront qu'éjaculation est relaxation, et que par conséquent, il est justifier de l'intégrer à votre technique. Partant de ce puissant principe, le sport, la gastronomie, la lecture, l'amour aussi devraient devenir des partenaires de choix. Seulement cette "relaxation", arrivera à terme selon des procédés variables auxquels il vous faudra bien sur vous plier pour que votre massage soit qualifié d'excellant, et je vous mets mon billet que cette demande ne sera pas gastronomique... Soyons clair, ces désirs formulés rejouent des frustrations que votre massage peut révéler mais il ne lui revient pas de les satisfaire. Quelques massages ou techniques massantes utilisent déjà la psychothérapie lors de séances d'expressions corporelles desquels le sexe n'est pas absent. Je n'ai pas de recule pour me prononcer sur celle-ci, mais encore une fois, elles sont le fruits d'un enseignement, elles répondent à une déontologie. Alors, à moins de vouloir devenir une sorte de Mère Thérésa du sexe, en disant oui de manière pour le moins rustique à toutes les misères du moment, c'est à chacun nous de poser les bornes de notre pratique de façon audible.

    Samedi 15 décembre 2007
    Cabello Alain