Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Douteuses compétences

    Nous connaissons tous ces histoires magiques qui circulent à propos des capacités de certains masseurs ou masseuses dont la seule excellence du touché aurait le pouvoir de faire pleurer ou bien encore de dormir... Qu'avons-nous encore ? Ah oui, le masseur qui sous ses doigts sent vos tensions, vos noeud, sort de madame Irma corporel. Pour cela, rien de mieux qu'une table de massage qui est à la profession ce que le pendule est au radistésites et la boule de cristal, à la voyante.

    Et des larmes coulèrent
    Commençons par le pouvoir de thaumaturge que l'on me prête, allant, comme les Mulgaradocks d'Australie avaient la capacité de faire tomber la pluie, jusqu'à avoir celui de faire pleurer à volonté. Autre masseur, autre mythe et autre époque, dans le film de Irwin Winkler, Premier regard de 1999, _très beau film sur le massage_Virgil Adamson, masseur aveugle, parvient à faire fondre en larme, Amy Benic, lors de leur première rencontre et ce, à la seule force de ses doigts. Savez-vous pour quoi ? Parce qu'il a été chercher le trouble corporel, qu'il a bien sûr senti, au plus profond de l'Être massé. Ce pouvoir de double vue avec ce mistèrieux regard des aveugles qui ne voient pas le corps qu'ils touchent mais l'âme qui le contient, est fascinant. L'intérêt pour la césité remonte à la plus haute antiquité et dans le massage, les aveugles ont toujours eu une place bien à eux. Les premiers masseurs de Amma étaient aveugles et pendant pèriodes d'après guerre, ont proposait aux soldats devenus aveugles d'apprendre l'art du massage. La pudeur des femmes s'en trouvait préservait tout en gagnant à être malaxer par ce puissant toucher si spécifique au sexe fort. Rien qu'à écrire ce mot de "sexe fort" m'énerve considérablement tant il appartient à d'autres moeurs.
    Et bien moi, masseur professionnel, je n'ai jamais fais pleurer personne.

    Des noeud dénoués
    Dans mon institut, c'est souvent qu'on me demande si je sens, alors que mes doigts remonte le rachis jusqu'aux trapèzes, des tentions, des neuds. Là, pas simple, on me pête un pouvoir que je n'ai pas tout en me flattant à la simple idée de les posséder. La personne ne demande que cela, vos mains lui font du bien et elle ne demande qu'à croire. Le saut est grandiose, le masseur que je suis n'a pas toujours eu les formations nécessaires, je tenté de parer bien à mon incapacité à masser ou à mon manque de "client" en couchant avec eux ou elles et me voici projeté thaumaturge.
    Pour moi c'est même encore pire parce que dispose d'un établissement et que l'on est en droit de s'attendre que je sois un demi dieu en capacité.
    En massage français on dit, écoutez votre corps, arrêtez de vouloir vous faire soigner et n'exiger de votre masseur que des choses terrestre. Ma réponse est "Non, non je ne sens rien de rien". Qu'un kiné ou un hostéopathe décèle sous ses doigts les tensions qui vous harcellent, ok. Des années d'études, une parfaite connaissance de l'anatomie et une pratique dont l'objet même est de résorber le mal pour lequel vous le consultait, cela me semble assez normal. Mais moi je suis masseur de massage français.
    Mes doigts ne dénouent rien volontairement.

    Des massés qui s'endorment
    Voici un autre de mes pouvoir d'homme-dieu que l'on me prête par le seul prestige de ma profession. La simple imposition de mes mains, par l'émission de leur énergie, le corps se calme, comme le lion s'agenouille dans l'arène devant le saint baigné de lumière.
    Et en effet, certains de mes massés s'endorment, ceci expliquant donc cela.

    Dans un massage on est trois, massé, masseur et massage. Lorsque la personne entre dans un salon de massage, c'est pour se laisser aller. Si ça se passe bien, elle finira rapidement par vous faire confiance, votre toucher est par nature apaisant. Moi, de mon côté, selon l'énergie que j'ai, le feeling aussi sans doute que j'ai avec la personne, l'impacte de mes doigts sur le corps ne sera pas neutre, c'est pour ça qu'on me paye et puis, il y a la physiologie.
    Les massages ont souvent lieux en fin de semaine et en fin de journée, vous êtes fatigué, en massage français nous vous aurons douché, vous êtes donc allongés depuis un bon moment, le massage est bien, l'environnement aussi et hop... Hop, parce que lorsque le silence est total, la pénombre amie et lorsqu'on vous masse les pieds, orteil par orteil, il est assez naturel que vous vous endormiez. Ca ne veut pas dire que mon massage n'y soit pour rien, mais ce n'est pas une raison pour m'appeler Jésus. C'est vous, c'est moi, c'est le massage.

    Une qualité sur témoignage
    Je masse bien parce tout le monde me le dit. "y sont tous content" ou "100% de mes clients aiment ce que je fais".
    C'est souvent qu'on entend ça chez les masseurs peu sûr d'eux à défaut d'avoir eu la formation qui leur aurait permis de brandir l'attestation comme gage de leur compétence.
    Seulement quelqu'un possédant les rudiments de la politesse et du tact ne se permettra jamais, alors que vous l'aurez massé une heure de temps, que vous l'aurez vu nu, voir qui vous aura demandé un supplément de massage avec le bouche sur le triangle de scarpa, de vous dire "Mon garçon, vaudra sans doute un jour ce que vous aimerez qu'il soit le jour où vous aurez décidé d'en faire votre métier".
    Le fait que je sois un proffessionnel du massage, quand bien-même je possède mon propre établissement, je ne puis diresi celui-ci est bon qu'à l'aune des demandes de prolongations, le retour de mes massé.

    La table de massage ne fait pas le métier
    Si l'habit ne fait pas le moine, la table ne fait pas le masseur. Et quand je parle de la table je parle aussi de la petite bougie, de la fontaine acheté chez nature & découverte ou du cadre Ikéa. Ne nous cachons pas derrière la déco-type d'un salon de massage parisien. Que nous ayons des établissements de fais pas plus de nous des masseurs ou des masseuses meilleures que ceux qui ne dispose pas de ces infrastructure mais il est temps de prendre notre métier en main.

    Alors oui, on peut sentir des choses en massage selon le type de massage, l'histoire de chacun, oui on peu faire pleurer, ouvrir des chakra, toucher les corps subtils mais n'en faisons pas un moyen d'exister, mentant à ce que nous en savons. Ce que nous sommes en tant que garçons comme en tant que fille devrait nous suffire pour désirer plus. Plus par la force de nos formations, plus par le travail, par le respect des personnes que nous massons. Laissons le massage à l'instinct et le sexe à l'intime. Tous le monde peu masser, il n'y a pas de pouvoir que d'autres n'auraient pas, le massage est à tous, perceptible par tous et le sexe, même s'il est massage et massant, ne peut être reproduit à l'infini sans poser des questions éthiques fondamentales. Celles que l'on se posent pour le massage et auxquelles on parvient à finir par répondre, ne sont pas transposables aux massages sexuels. Est-ce à dire qu'ils représenteraient une pratique parallèle ? Un autre massage ? Est-ce une question de culture ? La réponse est-elle par nature compressé par son siècle et est-ce que mon iconoclastie serait victime de sa propre certitude d'être dérangeante au point de tenter de renouer imperceptiblement avec la tradition en condamnant le sexe ?

    Bref, je ne sais pas, restons humbles et rassemblons-nous pour constituer une force de réflexions.

    Mercredi 3 décembre 2008