Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Dissertationum physico-medicarum par Hoffmann

     

    Statue-bouddha.jpg

    Bon, vous pensiez que je vous avez oubliés mais non, je bosse comme jamais.
    Là j'ai terminé pour la communauté des massouillants, lol, la restitution de la 6ème des 12 thèses d'Hoffmann écrites en 1708 en latin et que nous avait traduit Nicolas Dally son livre La Cinésiologie de 1857, 800 pages sur le mouvement au 19eme.
    Alors je lis ce livre et redistribue les infos que je glane sur le site du http://www.cfdrm.fr/ et là, 
    "Dissertationum physico-medicarum curiosarum selectiorum, ad sanitatem tuendam maxime pertinentium", ou en français "Du mouvement considéré comme la meilleure médecine du corps" se révèle à moi... Elle a été traduite une seule et unique fois par Dally et c'est dans ce livre, lui-même introuvable.
    Google, Gallica nous proposent des livres numérisés, des livres mis en ligne mais le CFDRM vous propose des livres MIS EN LIEN. Ainsi je vous restitue ce travail avec tous les liens hypertexts afférents qui vous renvoient vers les six dictionnaires internes au site web. De plus, ces deux ouvrages sont plutôt rares et sont dans la belle bibliothèque du CFDRM...

    Dissertationes-physico-medicae_Hoffmann-1708.gif

    Cette thèse est en effet intéressante puisqu'elle est citée par nombres d'auteurs du 18 & 19ème siècle dont Estradère en 1863. Hoffmann ne cite qu'une seule fois la friction (donc le massage) et parle essentiellement de mouvements, de gymnastique mais lorsque nous y regardons de plus prêt nous tombons sur ces exemples nombreux et probablement plus poétique qu'efficace où il est conseillé, et ce depuis Celse, pour les "...personnes affectées de léthargie ou de fluxions des intestins [...] la promenade en voiture, en litière, en bateau, en chaise-à-porteur. L'idée était d'activer le sang, de tenter de remélanger les humeurs corporelles qui, au nombre de 4, remontaient à l'époque d'Hippocrate. Le sang, le flegme ou pituite, la bile jaune et la bile noire ou atrabile doivent circuler. Le principe du massage n'est pas loin et relève de la même intention. C'est en fait ici une des bases du MASSAGE que de modifier la pression artérielle en intervenant en surface de la peau.
    Bref, personne n'avait mis en ligne cette thèse depuis 1857 est il est vraiment remarquable que cela soit fait avec les ajouts magique d'Internet et une énorme patience.

    Bon, à titre d'info les amis, dans cet ouvrage de Dally de 1857 nous lisons cela page 243 au sujet de cette thèse pour bien vous faire comprendre son intérêt :
    "Tel est le traité Du mouvement considéré comme la meilleure médecine du corps, premier essai qui, depuis Mercuriali, ait été tenté en Europe pour mettre la gymnastique des anciens en rapport avec les progès de la médecine et avec les moeurs du temps."
    Hieronimus Mercurialis de Vérone est l'auteur de "De Arte gymnastica", Venise, 1569 1ère édition en latin. C'est le premier traité de gymnastique occidental http://www.cfdrm.fr/Livre_Girolamo.htm Dans ce livre d'Hoffmann de 1708 il y a 12 thèses et là je vous ai restitué la 6eme, mais il semble que la 1ère "De la méthode d'acquérir une longue vie. / De methode acquirendi vitam longam."
    parle davantage de massage mais voilà, elle est en LATIN...

    Alain
    Lundi 6 février 2012