Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

CAS d'école

  • MASSEUR(SE)S pendant la crise

    La situation internationale nous montre combien le massage est exposé aux moindres crispations légitimes ou non de nos concitoyens. Force est de constater que le massage français résite bien mieux que les massages traditionnels. La raison tient à la flexibilité de cette technique, à l'aspect attrayant que prennent le déshabillage et la douche accompagnée ainsi que la gestion de temps par segments de 5mn. Sa rentabilité lui permet de rester bien au-dessus de sa ligne de flottaison mais quel que soit le type de massage que vous avez embrassé, quel comportement avoir face à la crise actuelle ? Alors si le massage est toujours le premier à morfler en période de doute, les plus à plaindre sont incontestablement les masseurs et les masseuses eux-mêmes. J'ai pleins de potes et de potesses qui me disent à longueur de coup de fils et de MSN, "je ne bosse plus, c'est la mouise, cette semaine je n'ai fais qu'un seul massage" etc. Alors c'est peut être l'occasion de rappeler que c'est précisément maintenant que l'on bosse moins qu'il faut sérieusement envisager une formation massage. "Comme moi sur ce blog, ce n'est pas parce que j'aborde des sujets que personnes n'abordent jamais sous prétexte que le massage devrait rester cette sorte de chamallow informe et glamour que je sais écrire... C'est d'ailleurs aussi l'occase pour appeler nos petits amis MASSEURS et MASSEUSES de France et pourquoi pas de Belgique, de Suisses, du Canada, tout isolés qu'ils sont, de nous rejoindre à la FNEMF pour qu'on se tiennent chaud et que nous bossions sur le devenir de nos métiers. Pour ceux qui préfèrent se la jouer plus perso ben, il y a ce blog, que pour vous, tout gratos.

    Alors quelques conseils :

    1) La première chose c'est vraiment de travailler à la minute que vous fassiez du massage ou du sexe votre chiffre s'en ressentira considérablement et vous règlerez le problème des "clients ventouses" d'un seul coup. Achetez vous un logiciel de gestion de temps vous verrez c'est géant. Si vous voulez que je vous montre ce que ça donne carrément en institut, contactez-moi, je vous ferai une petite démo.

    2) Lorsque les gens viennent se faire masser chez vous ne leur parlez pas de crise et surtout, s'ils vous demandent si vous êtes touché par ce Tsunami, répondez que non. Bien oui, les gens viennent se détendre pas vous consoler et vous lamenter sur votre sort dont il se fichent comme d'une guigne. De plus, ne comptez pas sur un hasardeux mécanisme de solidarité qui le ferait venir plus souvent pour vous soutenir. On a rarement envie de choisir Climéro comme emblème du bonheur. Si vous lui confirmez que même dans votre secteur d'activité les gens fuient, ce sera une illustration de plus de la présence d'un danger diffus auquel il conformera ses comportements de consommation. Au contraire, si vous lui confirmez que vous bossez bien et que de toute façon, tout le monde n'est pas touché avec la même force, non seulement vous le rassurerez et c'est un peu de cette assurance que l'on vient chercher dans un massage mais surtout vous faites passer, l'air de rien, que la qualité de votre massage suffit à maintenir votre activité.

    3) De fait, moi dans mon institut, je bosse toujours autant même si les comportements ont changé.
    Par exemple précisez sur votre site que vous acceptez les règlements en espèce ou par chèque et que ce dernier divisez en autant de mensualité qu'il le veulent et peuvent même êtres déposés à la date qui leur convient. Ca n'a l'air de rien mais même si votre massage d'1h30 est proportionnellement moins cher que votre massage d'1h il n'en reste pas moins que la somme n'est pas équivalente et qu'en période de crise on choisira toujours le plus économique. 2 chèques suffisent souvent à vaincre bien des rétissences.
    Autre chose, sachez que le liquide que bien des masseurs et masseuses préfèrent matérialisent beaucoup plus l'argent qu'un chèque.

    4) Diversifiez votre environnement, proposez des massages sur table ou au sol, changez vos musiques si vous en mettez afin que vos habitués n'entendent pas toujours la même chose. Refaites votre site. Tiens, le Gouvernement vient de lancer l'Auto-entreprise, ça peut être la situation idéale pour envisager de vous installer même si à l'heure de la publication de ce message, les entreprises libérales que nous sommes en sont exclue. Néanmoins ils travaillent pour changer cela. Vous pensez que je vous dis ça pour que vous vous cassiez la figure et éliminiez le du même coup le champs des concurrents mortels que vous deviendrez pour moi ? Cela ne m'avait même pas traversé l'esprit, non, seulement on ne crée pas sa boite en un claquement de doigts, ça se prépare et lorsque la crise sera passée vous serez les premier sur le marcher. Et puis, pour ce qui est de la concurrence, sachez qu'en massage il n'y en a pas. Nous ne vendons pas des ordinateurs mais un touché sensible, unique, merveilleux et que chacun et chacune à le sien.