Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Massage & Violence

  • Our Body se Glane

    Our_body.jpg

    ... l'objet de ce papier c'est, qu'elle est ma position, en tant que masseur, face à cette expo Our body relevant d'une sacré prouesse technique ?

    De quoi s'agit-il ? En fait c'est une exposition faite de cadavres humains rendus exquis par plastination, ce qui veut dire qu'on leur a remplacé leurs liquides organiques par du silicone, un peu comme pour Paméla Anderson, quand on la détèrrera dans 1000 ans, son cercueil sera tout fusé mais elle aura toujours sa poitrine affolante. L'expo a tourné dans moult pays en créant partout la fascination et l'intérêt de 30 millions de visiteurs comme aux USA, en Allemagne et en Espagne. En France, aucun souci à Lyon et Marseille mais à Paris, boom, le bordel.

    Deux associations portent plainte contre la société “Encore Events”, organisateur de l'exposition, pour obtenir l'interdiction de cette manifestation. Un juge des référés Parisiens l'a donc interdite le jeudi 23 avril 2009.

    Précédent international admirable.

    Ben oui moi je suis d'accord avec l'arrêt de ce Tribunal. Le côté éthique de l'exposition ne me pose pas de problème, montrer un corps nus, soit-il mort n'a rien de choquant, depuis l'antiquité les cours de dissection se pratiquent en public, même si la plupart du temps, les médecins n'avaient pas le droit de s'exercer sur des morts humains, d'où les erreurs accablantes de Galien. Non, moi ce qui me choc c'est plus leur provenance, la Chine et sa passion bien connue pour les droits de l'homme qui laisse supposer de la façon dont l'autorisation a été extorquée à ces victimes, puisqu'il semblerait que 17 de ces corps soit ceux de prisonniers exécutés.
    Non content de les avoir accusé, condamnés à la peine de mort, voilà qu'on les embroches pour la postérité.
    L'avantage c'est qu'ils auront au moins pu quitter leur pays, même si c'est en y laissant la peau des fesses... Mais bon, il eu été plus sein de s'arranger pour que ces corps proviennent de pays démocratiques et en tout cas pas de condamnés à mort. Cela ne veux pas dire les exécutés des prisons américaines ne soient pas dignes, dès-lors qu'il en font la demande, de participer à l'expérience, mais qu'il y a quelque chose de pervers dans l'idée qu'un Etat soit en mesure de présenter en candidat un de ses propres ressortissant condamné à mort par le dévoiement même de leur droit.
    Que ces prisonniers le demandent d'eux même sur proposition d'une organisation non gouvernementale, ok mais que ce ne soit pas l'Etat condamnant qui puisse en faire la démarche.
    On ne doit pas pouvoir condamner et exécuter au nom du droit et dépecer au nom de la science.
    Aucun pays n'en est digne et les USA, mais aussi la France, petite donneuse de leçon, ressemblent à bien des égards, plus à ces corps sanguinolents qu'aux démocarties bien nées qu'elles exhibent de façon ostentatoire.

    Demandez à travers le monde qui serait prêt à donner son corps pour une telle aventure, et vous êtes certain que vous obtiendrez bien plus de demandes qu'il ne sera nécessaire.
    Nous pourrions même peut-être piocher dans la population homosexuelle qui, à défaut de pouvoir donner son sang mais aussi ses organes, puisque vous savez qu'en France, si l'on ne prend pas le sang décrété consubstantiellement poisseux de VIH dès la naissance des pédés vivants, on ne prend pas non plus les organes d'un pédé mort, "j'en ai fait l'expérience, même mort, nous gardons notre pouvoir destructeur, peut-être alors serions-nous moins nocifs plastifiés ?

    Our Body se Glane et c'est toujours la même dévastation des droits à laquelle on assiste et il est des fois où la République m'enchante d'être français. Merci à ce Tribunal.

    samedi, 25 avril 2009
    Alain Cabello